La magie de Henry Roy, photographe etc. engagé

J’ai parlé avec Henry Roy hier de la prolongation du 4e œil studio photo. Inévitablement, la conversation est « tombée sur la tête » : comment est-ce que le LE4E peut être une prolongation de moi-même ? Nous avons émis l’éventualité de nous rencontrer et de collaborer.

Henry est engagé dans le métier de la photo depuis 30 ans. Vêtu d’une chemise blanche, égayé d’un beau sourie et d’une barbe blanchissante faisant office de cravate, Henry m’a parlé dans une belle lumière naturelle devant un mur vide, occupé à emballer ses œuvres en vue de son exposition sur Haïti. Henry est aussi l’organisateur du festival sur le Haîti.  Cela me rappelle que Nous sommes tous photographes et autres choses.

Voici quelques liens sur les travaux de Henry:

Pour Henry le choix de collaborateurs photographes est affaire de sensibilité et d’affinité. Lors de l’évènement Haïti par exemple, il a engagé des photographes qu’il voulait absolument voir occuper à exercer leur art. De manière plus générale, il ne suffit pas de partager le même métier concurrentiel pour faire cause commune.

Henry m’invita à lire son blog : http://henryroy.blogspot.fr pour approfondir ma connaissance des sujets à voir ensemble. Des acolytes se sont joints à Henry pour promouvoir une vision spontanée de la photo. Henry lui-même utilise des focales fixes. Sa force de conviction fait partie intégrante de son art. J’aimerais lui suggérer le nom de collectif « Focal fixe ».

Henry estime que le photographe d’aujourd’hui est devenu son propre diffuseur. Instagram devient le book et le lieu de consommation de l’art du photographe. En parallèle, les spectateurs deviennent tous saturés d’images. Le métier a besoin d’innovation et de changement. A chacun de trouver sa voie.

Cet entretien m’a été extrêmement utile. Il m’a renforcé dans mon souhait d’offrir un apéro photo, de reprendre et réécouter des entretiens enregistrés. Je me suis surtout rendu compte, en discutant avec Henry, que la photo me permettait d’être plus… concret.

Merci Henry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *